One comment on “Le Monstre (1955) de Val Guest

  1. « l’humanité toute entière » -> « l’humanité tout entière »
    Peut être la règle d’orthographe française la plus absconse (et pourtant ça se bouscule au portillon).

    Petite anecdote, je l’ai découverte grâce à la Guerre des Étoiles, dans le texte du début, il y a la mention de « la galaxie tout entière » et je ne supportais pas l’idée qu’il puisse y avoir une faute d’orthographe dans ce ce chef d’œuvre censé – par définition – être parfait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *