Un jeune loup de la finance ou quelque chose du genre doit se rendre en urgence dans un central thermal quelque part en Suisse pour en ramener le grand patron de sa compagnie à New-York afin de permettre la fusion entre la boîte et quelque autre grosse boîte, sans que les Autorités ne fouillent de trop près quelques malversations commises au passage. Mais le centre de cure va s’avérer quelque peu iconoclaste.

Lire la suite

Se lever un dimanche matin et apprendre la mort de Tobe Hooper… Je peux difficilement cacher avoir toujours été un peu perplexe face à la filmographie de Hooper, entre catastrophes industrielles (The Mangler, Crocodile), réalisations moyennes (Les Vampires de Salem, Mortuary)… et chefs d’oeuvre. Combien de fois ai-je simplement regardé Massacre à la tronçonneuse ? Il y a belle lurette que j’ai cessé de compter. Sans oublier Eaten Alive, pendant nocturne de Massacre, qu’il réalisera deux ans plus tard. Tobe Hooper a énormément donné au cinéma d’épouvante. Oublier son nom serait une terrible injustice.

Des chauve-souris trafiquées par un virus attaquent les gens et leur propagation menace les États-Unis, l’Amérique en général, et à peu près le monde entier sauf le pays des pingouins où il fait trop froid. Heureusement, une équipe d’environ 5 personnes partent en guerre contre le fléau, tandis que l’armée américaine décide de faire n’importe quoi sans écouter personne. Ça ne lui ressemble pas, pourtant.

Lire la suite

Hé bien voilà. Pendant que je regardais un film, la nouvelle tombait et je ne l’apprends que maintenant. George A. Romero est mort, à l’âge de 77 ans. Et je ne sais pas ce qu’il faut en dire. Que George A. Romero soit l’un de mes réalisateurs préférés importe peu, tout comme la peine intense et brûlante que je ressens en ce moment. George A. Romero était un génie. Un réalisateur intègre, profondément intelligent et humain. Il a changé le monde du cinéma. Il a changé ma vie, aussi, parmi tant d’autres. Que mes larmes se mêlent à toutes celles qui le pleurent en ce moment. Merci, monsieur Romero.

Chris et Rose sont en couple depuis 5 mois. Il est Noir, elle est Blanche, et il s’apprête à rencontrer sa famille, dans un coin aussi perdu que bien-portant financièrement. Si Chris craignait d’être accueilli fraîchement de par sa couleur de peau, c’est au contraire avec une politesse exquise et une curiosité des plus condescendantes qu’il est reçu. Ainsi que par les sourires de zombies lobotomisés des quelques autres afro-américains résidant dans ce charmant voisinage.

Lire la suite

Convaincus qu’une île perdue au milieu de nulle part est le territoire de monstres ahurissants et autres merveilles du même acabit, une équipe de scientifiques profite de la fin de la guerre du Vietnam pour obtenir l’escorte d’une escouade militaire dans son expédition. Accueilli à bras ouverts par un gorille géant qui bousille ses petits nélicoptères et ses hommes dedans, le colonel de la dite escouade se jure d’avoir la peau de son nouvel ennemi, et démontre que le plus Kong des deux n’est pas celui qu’on croit.

Lire la suite

 

Trop absorbé par son travail pour réellement prêter attention à sa petite fille qui semble constamment au bord du suicide, Seok-woo s’arrange toutefois pour pouvoir l’accompagner dans le train à destination de Busan où elle pourra retrouver sa mère. C’est à leur départ que des troubles surviennent dans le pays. Et malheureusement pour les passagers du train, une passagère clandestine avait réussi à se faufiler dans un compartiment.

Lire la suite

D’accord, Evelyn, la copine de Max, est bonne. Mais également colérique, possessive, égotiste et, pire que tout, végétalienne. Malgré sa promesse de l’aimer pour toujours, imprudemment prononcée devant une statuette démoniaque, Max se décide enfin de quitter Evelyn, mais celle-ci passe sous un bus juste avant d’apprendre la bonne nouvelle. Quelques temps après ses funérailles, tandis que débute une nouvelle relation sentimentale pour Max, Evelyn sort de sa tombe pour reprendre place dans la vie de son petit ami.

Lire la suite

Parce qu’ils ne sont visiblement pas assez intégristes pour l’intégriste qu’il est, William embarque sa famille loin de la communauté de Nouvelle-Angleterre où ils avaient élu domicile pour se bâtir une ferme dans un coin perdu à proximité d’un bois. La présence d’une sorcière dans les bois en question ne manquera pas de provoquer quelques incidents de voisinage.

Lire la suite

ghostbusters

En général, le premier paragraphe de mes billets consiste à raconter, si possible en essayant de tourner ça d’une manière un peu ironique, l’histoire du film dont je m’apprête à parler. Mais là, c’est Ghostbusters. Remake ou pas, c’est Ghostbusters. Alors je vais partir du principe que tout le monde connaît l’histoire de Ghostbusters et on va tout de suite passer à la ligne suivante.

Lire la suite